Quand s’inquiéter de l’aspect d’un grain de beauté ?

novembre 8, 2022

Grains de beauté

Les grains de beauté peuvent être source d’inquiétude, bien que la plupart d’entre eux ne représentent pas de réel danger pour la santé. Cependant, certains peuvent constituer un risque et il est important de pratiquer une surveillance régulière pour repérer rapidement tout changement d’aspect.

Quand s’inquiéter de l’aspect d’un grain de beauté ? | Centre chirurgie dermatologique | Paris

Qu’est-ce qu’un grain de beauté ?

Un grain de beauté est une petite lésion bénigne de la peau qui peut apparaître aussi bien sur le visage que sur le corps. Il peut se former à tout âge. En général, ils sont d’apparence ovale ou ronde et de couleur brune ou rose (clair à foncé). Le grain de beauté peut être plat ou en relief.

Habituellement, le nombre de grains de beauté devient stable avec les années, mais il arrive que certains connaissent une modification de leur aspect, tant en volume qu’en couleur.

La majorité des grains de beauté ne représente pas de danger et n’a pas besoin de traitement. Mais il est important de les surveiller à intervalle régulier pour repérer le plus rapidement possible toute modification.

On sait en effet qu’un grain de beauté peut évoluer et présenter des cellules cancéreuses pour former un mélanome, un cancer de la peau. Un changement de couleur, une augmentation du volume ou une modification de la forme du grain de beauté peut être le premier signe d’un mélanome ou d’autres affections cutanées.

Un diagnostic précoce permet de mettre en place une prise en charge thérapeutique adaptée rapide avec une bonne efficacité.

Quels sont les signes qui doivent alerter sur l’aspect d’un grain de beauté ?

Certains signes cliniques peuvent alerter et il est recommandé d’être attentif.

La méthode recommandée pour contrôler ses grains de beauté est l’ABCDE, qui décrit les aspects à observer :

  • Asymétrie
  • Bordure irrégulière
  • Couleur
  • Diamètre
  • Évolution

La consultation médicale doit être prévue en cas de :

  • saignement d’un grain de beauté
  • démangeaisons du grain de beauté
  • apparition d’une croûte sur le dessus
  • changement de couleur (les mélanomes ne sont pas uniformes et présentent souvent 2 ou 3 couleurs)
  • irrégularité des contours
  • augmentation du diamètre
  • dépigmentation
  • aspect rugueux
  • forme irrégulière ou asymétrie…

Plus généralement, surveillez l’aspect de vos grains de beauté régulièrement, et repérez celui ou ceux qui sont différents des autres grains de beauté présents sur votre corps ou votre visage.

Au-delà de la forme, du diamètre ou de la couleur du grain de beauté, c’est plutôt son évolution qui doit alerter. C’est pourquoi il est important de bien connaître l’aspect initial de vos grains de beauté pour pouvoir repérer rapidement un quelconque changement.

Par ailleurs, il est important de rappeler qu’un traumatisme sur un grain de beauté entraînant un saignement n’augmente pas le risque de cancer de la peau.

La surveillance doit être faite de manière régulière, 2 ou 3 fois par an. Pensez à inspecter tous les recoins de votre peau, en vous faisant aider d’un proche si besoin. Aucune zone ne doit échapper à votre surveillance.

Une consultation annuelle chez un dermatologue permet de compléter l’auto examen.

Quand se faire enlever un grain de beauté ?

Votre chirurgien dermatologue est le spécialiste privilégié pour vous conseiller sur une possible chirurgie d’exérèse du grain de beauté.

Face à un grain de beauté suspect, un mélanome peut être évoqué, et le traitement consiste à le faire enlever. Plus le diagnostic est précoce, plus les résultats seront favorables et le traitement efficace.

Dans certains cas, votre chirurgien dermatologue peut aussi envisager de faire enlever un grain de beauté avant qu’il ne devienne suspect, de manière préventive.

Pour réduire les risques de mélanome, il est donc vivement recommandé de :

  • consulter régulièrement votre dermatologue pour surveiller vos grains de beauté ;
  • pratiquer un auto examen 2 ou 3 fois par an ;
  • protéger votre peau du soleil, LE facteur le plus déterminant dans l’apparition des cancers de la peau, notamment sur des zones cutanées qui n’ont pas l’habitude d’être exposées ;
  • protéger la peau de vos enfants du soleil avec des vêtements, chapeau et crème solaire.

Quel traitement pour une cicatrice au niveau du sein ?

Puisqu’il existe différents types de cicatrices, les traitements sont aussi diversifiés. En effet, la reprise de cicatrice au niveau du sein peut avoir un objectif esthétique ou un objectif thérapeutique. Dans les deux cas, le chirurgien doit prendre en compte les spécificités de la cicatrice à corriger avant d’intervenir. Le centre de chirurgie dermatologique Paris propose deux types de traitement pour la reprise de cicatrice des seins.

Le traitement par laser

La reprise par laser permet de réduire jusqu’à 40% le volume des cicatrices. Cette technique consiste à appliquer une solution sur la peau afin de la purifier. Si la technique est appliquée avec un laser abrasif, celui-ci va agir sur les couches profondes de l’épiderme afin de les remodeler et leur donner un aspect lisse. Dans le cas d’un laser fractionnel, le traitement permet de stimuler la régénération cellulaire, supprimer les cicatrices et reconstituer la peau.

L’intervention chirurgicale

La reprise de cicatrice de façon chirurgicale a pour objet de rendre une cicatrice moins visible. Plusieurs techniques sont utilisées à savoir :

    • L’exérèse qui consiste à effectuer une suture adaptée aux plis de la peau et à ses mouvements naturels,
    • La greffe de la peau qui consiste à prélever un fragment de peau sur une zone saine et le fixer sur la cicatrice,
    • La plastie locale qui a pour objet de couvrir la cicatrice avec un lambeau de peau irrigué avoisinant,
    • L’expansion cutanée permet d’augmenter la surface de la peau et retirer l’excédent qui servira à couvrir la cicatrice,
    • La micro-lipostructure qui permet d’améliorer les fonctions naturelles de la peau.

Le choix de la technique dépend toujours de la spécificité de la cicatrice. Dans l’immense majorité des cas c’est l’exérèse de l’ancienne cicatrice qui est réalisée, éventuellement complétée par un traitement par laser.

Article rédigé par le Centre de chirurgie dermatologique

Les conseils du centre de Chirurgie dermatologique de Paris sont rédigés par vos chirurgiens spécialisés, dans le but de vous aider à appréhender les soins pré ou post opératoires, les symptômes ainsi que vous aider dans votre démarche de prévention contre le cancer de la peau.